Now is Good
Mes conseils pour voyager écolo
BLOG FR

Quelques conseils pour voyager vert

Il existe différents profils de voyageurs. Le fana des transats en mode sardine à la piscine de l’hôtel avec vue sur la mer. L’artiste amoureux des belles images, premier levé pour admirer les levers de soleil et trouver la prise de vue improbable. L’aventurier en quête de sens et de simplicité, prêt à se surprendre à chaque nouveau voyage…
Peu importe notre profil ! Il est possible pour chacune de ces personnes de privilégier quelques trucs et astuces pour voyager écolo, le plus possible. Pourquoi ? Parce qu’en voyageant écolo, on fait du bien à soi, aux autres et à son porte monnaie aussi le plus souvent.

Voyager vert, ça veut dire quoi ?

Etre un voyageur vert ou éco-responsable, sous-entend plusieurs choses.

  • On voyage léger. Vous allez dans les Tropiques pour 15 jours ? Oubliez la petite laine « au cas où le soir il ferait froid » ! On allège la valise et pas de mauvaises surprises au moment de la pesée. Et si jamais vous avez froid sous les tropiques, vous achèterez directement sur place dans une petite bicoque bien locale. Cela favorisera l’économie locale et vous fera un super souvenir, bien plus utile que le magnet sur le frigo.
  • On pense eco-friendly ! Prenez votre tote bag pour faire les 2 ou 3 courses dont vous aurez besoin sur place et votre gourde perso (on évite le plastique à tout prix). Pratique pour faire quelques économies, selon les pays visités, l’eau en bouteille peut vite vous coûter cher. Et si l’eau du robinet n’est pas potable, quelques pastilles de purification d’eau suffisent pour vous assurer un voyage sans déconvenues
  • On s’organise en amont. Pensez aux transports routiers moins polluants que les compagnies aériennes pour les petits trajets (3 à 7 fois moins d’émissions de gaz à effet de serre que les avions). Les aventuriers opteront pour les bus, même si le confort est rarement de la partie. Les souvenirs n’en sont que plus particuliers. Pour ceux qui préféreront avoir leur propre indépendance en louant une voiture, si les routes sont de bonnes qualité optez pour des petits véhicules (hybrides ou électriques si le choix-vous est donné).
Conseil  Perso :  Renseignez-vous sur la compagnie Green Motion.
Sur les routes impossibles du Costa Rica, j’ai découvert cette compagnie internationale un peu par hasard. Et j’en ai été très contente. Leur service et leurs actions sont à l’image du nom de la compagnie. Ils ont un large choix d’investissement au niveau de leur flotte et leurs bénéfices sont essentiellement tournés vers la réduction de leur empreinte carbone (mais aussi RSE, recyclage etc…). A choisir la location de voiture en voyage, donnez-leur une chance !
  • On dort au vert. Le choix de notre hébergement tient une grande place dans la qualité de nos vacances. Je ne vais pas vous dire qu’il faut absolument dormir chez l’habitant ( famille, ami, couchsurfing ou house Guest) ni d’opter pour le camping, si ce n’est pas votre truc ! Même s’il s’agit évidemment du choix le plus green qui soit (et du plus sympa d’un point de vue humain, si vous voulez mon avis). Si vous optez pour l’hôtel, minimiser votre impact au maximum une fois sur place. Éteignez la clim, les lumières, la télévision une fois sorti de la chambre. Ne donnez pas vos serviettes de bain a changer tous les jours. Bref, ne faîtes pas ailleurs ce que vous ne ferez pas chez vous !
  • On s’active tout en respectant la nature. La nature s’observe avec respect et humilité. De loin. Sans toucher. Vous mourrez d’envie de voir des animaux sauvages en pleine jungle et autres cétacés dans le Pacifique ? Oubliez les visites groupées à 60 euros la journée, entassés par centaines sur des cargos polluants, dans des zoos ou des parcs privés. Les animaux sont très souvent sédatés et maltraités en toute impunité, derrière votre dos pour vous assurer le show. On oublie les selfies avec les raies Manta, les requins, les tortues et tout autre animal sauvage qui ne seraient pas votre chien, votre chat, votre souris ou votre lapin nain ! Et même dans ce cas-là, je vous invite à réfléchir encore !

Au cours de promenades en plein air, il vous sera donné de nombreuses occasions d’entrer en contact avec la nature. Libre et sauvage. Par hasard. Sans la chercher. C’est la seule vraie façon de la trouver.

Si vous ne voulez pas rater la rencontre avec un animal sauvage lors d’un voyage à l’étranger, renseignez-vous pour des visites de centres de sauvetage et de réhabilitation des animaux en question. Les visites sont intimistes, dans le respect de l’animal et de la nature et votre argent servira à une noble cause. On trouve ce genre de centre dans chaque pays où les animaux sont menacés.

Il ne s’agit que de quelques exemples. Peu importe la destination et la durée de vos vacances, vous pouvez facilement et surement faire des choix plus conscients pour voyager plus écolo. Toujours dans le respect de l’environnement, sans avoir l’impression de se priver. Voyager vert n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui. Alors, vous attendez quoi ?

2 Comments

  • Scopetta

    Cc Julie
    C’est génial ce que tu fais j’adhère à 100%.
    Il faudrait que les gens en prennent conscience (surtout nos grosses têtes pensantes) avec beaucoup d’effort on va peut-être y arriver.
    Continues à nous faire rêver

    • Julie

      Merci beaucoup Patricia 🙂 Vraiment contente de te compter dans l’aventure Now is Good. Et je suis bien d’accord avec toi, le but de ce site c’est de permettre à plus de gens d’en prendre conscience justement en attendant que les têtes pensantes s’y mettent 🙂

Laissez moi un petit commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: